Un espace historique sur le mouvement ouvrier

Un espace historique sur le mouvement ouvrier

socialisme, origines du communisme français, biographies


De Lénine à Castro (Romain Ducoulombier)

Publié par archivescommunistes sur 30 Octobre 2011, 18:17pm

Catégories : #Notes de lectures

de-lenine-a-castro-copie-1.jpgRomain Ducoulombier s'était fait remarquer l'année dernière à l'occasion de la sortie de son ouvrage : Camarades ! la naissance du PC en France chez Perrin. Avec ce nouvel ouvrage, il aborde les "idées reçues" que l'on peut formuler quand on évoque le communisme. 16 têtes de chapitre font ainsi les idées reçues. Mais il ne faut pas s'arrêter aux formules car elles peuvent prêter à confusion. "Staline est le digne héritier de Lénine" n'est pas une anti-phrase à partir de laquelle se déviderait une démonstration prenant le contrepied. Au contraire, on apprend que Lénine est un dictateur comme Staline et toutes les nuances pour les différencier apparaissent alors secondaires. La perception qu'a l'auteur de Lénine est bien en phase avec ce courant historien à la Furet-Lazar mais n'est pas fidèle à la réalité. Même Souvarine affirmait que Lénine pouvait se laisser convaincre à partir d'arguments sérieux et il a toujours été soucieux de laisser un espace de débat même au pire de la période de la guerre civile.

 

Dans son chapitre sur "nazisme et communisme, c'est du pareil au même", le passage est plus nuancé et l'auteur se démarque, une fois de plus, avec Stéphane Courtois. Mais on ne le rejoindra pas sur l'appréciation suivante : "mais il y aussi une matrice proprement léniniste et russe de l'Etat soviétique improvisé entre 1918 et 1922, patron initial de l'Etat stalinien destiné à être dupliqué sous bien des latiudes après 1945". Il faut regretter encore une fois le désintérêt pour les conditions sociales dans lesquelles se sont construits ces Etats. Le maintien de l'ancienne bureaucratie tsariste, les cadres des usines, etc. ont été en partie à la base du stalinisme avec la bureaucratie ouvrière naissante. On n'oubliera pas non plus l'environnement international hostile qui a pesé dans la vie intérieure russe. Par ailleurs, Romain Ducoulombier introduit des jugements personnels du type "l'histoire du communisme désorrmais close" qui semble un peu rapide et l'historien doit faire attention au retour de boomerang : l'objet qu'on croit s'éloigner pourrait bien revenir !

 

François FERRETTE

 

De Lénine à Castro,idées reçues sur un siècle de communisme. 176 pages,Cavalier Bleu, 18 €.

Commenter cet article

Archives

Articles récents